La méditation comme levier pour travailler son 6ème sens !

moiL’Homme a 2 niveaux de conscience, c’est maintenant un fait établi !

La conscience localisée, qui se définit par notre « moi » et qui nous donne l’illusion d’être séparés de tout par la limitation de notre corps physique, et la conscience non localisée, La source d’informations intemporelles.

La physique quantique a démontré qu’en réalité nous sommes formés de particules qui se rejoignent les unes aux autres et que nous formons un tout. Partant de ce principe, il est tout à fait possible, pour tout à chacun, de se départir de son « ego » spirituel afin de se relier à la conscience non localisée.

 

ego

Comment se départir de son « moi » ?

La méditation est la meilleure façon d’y parvenir ! Le mot « méditation » a une connotation « new age », et souvent le mot invoque l’image d’un paisible yogi, assis en tailleur, le regard en extase !

La méditation est complètement compatible avec notre rythme de vie, fusse t-elle bien remplie, et chacun peut trouver, selon sa nature, la méditation adaptée à sa personne et à son mode de vie. La méditation est la voie de la transformation, notre intellect se fige dans l’instant présent afin d’être hors des références temporelles, passé et futur, ce dont notre mental se délecte…

Il faut savoir que l’instant présent le fait mourir!

 

horlogeLa méditation par la présence :

Nous faisons d’innombrables choses tous les jours sans être « à ce que l’on fait », notre mental toujours en action nous accompagne à chaque moment. Notre voix intérieure échafaude, nous « parle » du passé, d’un l’hypothétique futur, juge… Bref, il met son grain de sel partout avec une prédilection pour la nostalgie des moments passés.

Or si le passé est un lieu de référence, il n’est nullement un lieu d’existence !

La méditation par la présence va donc conditionner le mental au moment présent dans nos faits et gestes quotidiens. Tentez d’y parvenir durant des activités où vous n’avez pas besoin de penser ! Si vous allez à la boulangerie, faites le en conscience, sentez le sol sous vos pieds, l’humidité extérieure, la chaleur, le froid, le vent et les bruits alentours, ressentez la texture de la baguette dans votre main et son odeur… le mental voudra certainement vous faire sortir de cette zone, par habitude, donc ne jugez pas ! Le pain sent très bon ou le contraire redonne force et vitalité au mental. Il suffit juste de ressentir en restant dans un état « hors jugement ». Ces petits exercices peuvent se multiplier tout au long de votre journée, vous aurez alors la surprise, au bout d’un certain temps de pratique, d’être en dehors de votre conscience localisée, dans cette autre conscience qui appartient au Tout. Votre « canal » de réception sera plus vaste, votre intention plus aiguisée, votre perception plus pure et vous serez « branché » sur la synchronicité positive de l’Univers.

 

respirationLa méditation par la respiration « Vipassana » :

En observant notre respiration pendant 48 minutes, nous pourrions être illuminés !

« Vipassana » signifie « être témoin », cette technique demande donc d’être témoin de sa respiration, de quelques secondes à plusieurs minutes.

L’observation n’étant pas un processus mental, c’est une qualité de la conscience de soi. On commence par observer son inspiration, puis quand celle-ci se termine, on observe la fraction de seconde qui la sépare de l’expiration, puis on observe le souffle qui s’échappe tout entier jusqu'à la fraction de seconde qui la sépare de la prochaine inspiration et ainsi de suite.

La respiration est normale, sans effort ! Cette méditation demande un peu d’entraînement afin de totaliser quelques minutes « d’observation ».

Il est une chose primordiale : ne pas vouloir « ne pas penser » ! Si cette volonté entre en action, l’observation s’arrête et le mental prend le relais.

Il est évident que certaines pensées, images et émotions passeront pendant votre observation. Il suffit de les laisser passer, sans jugement, jusqu’à temps de pouvoir passer plus de temps entres chacune d’elles.

Cette technique, simple, vous permet de vous asseoir normalement et sans contrainte.

 

yoda… Et pour les initiés !

 

Les techniques de méditation yogiques ont fait leurs preuves depuis longtemps, il faut néanmoins s’accompagner d’un « Maitre », expert en son domaine qui connaît parfaitement la méthode et qui est apte à la transmettre.

 

Ces méditations demandent une pratique régulière afin d’obtenir des résultats qui vous amèneront dans un état de félicité… notamment la méditation «Tattwa shuddhi ».

 

meditationLa méditation « Tattwa shuddhi » :

Tattwa shuddhi est une méditation guidée et dynamique issue de la tradition du yoga tantrique. Tattva signifie « élément » et Shuddhi « purification ». Elle a comme but de nous libérer d’une vision partielle du monde et de donner accès une connaissance plus universelle.

Selon la métaphysique indienne, la manifestation de toute existence est constituée par des « escaliers », des tattwas, allant de la « conscience pure », l’élément le plus subtil, jusqu’à l’élément terre, l’élément le plus matériel. La méditation « tattwa shuddhi » permet de partir des éléments les plus matériels (les 5 éléments : terre, eau, feu, air et éther) pour remonter jusqu’à la « conscience pure », puis de faire « descendre » cette conscience vers la matière incarnée que nous sommes. C’est une technique de méditation très puissante. L’Homme étant composé d'énergie aux niveaux de fréquences différentes, c’est une technique qui nous permet de conscientiser ces différents niveaux. Cette méditation aide à prendre conscience de la nature subtile qui existe au delà du monde « limité » dans lequel nous vivons. La position est en assise yogique, soit en tailleur.

 

porte-des-etoile« La porte des étoiles » !

Ces techniques méditatives régulières permettent d’ouvrir notre canal médiumnique et d’accéder aux informations non perceptibles par nos 5 sens. L’intention, détachée du « vouloir », va alors se porter sur la précognition, la rétrocognition, le contact avec les défunts ou les Êtes de Lumière, c’est ce que je nomme l’intention de route, ensuite il suffira de diriger une intention supplémentaire sur une personne, vivante, décédée ou sur un Guide spirituel. Les informations reçues, en clairvoyance et/ou en clairaudiance sont perçues par le medium sous forme de « blocs » qu’il faudra ensuite assembler et retranscrire, particulièrement en séance de voyance. Le mental entre alors en action et il peut être source de multiples erreurs.

 

Source méditation "tattwa shuddi" : Yotham