Charte de Déontologie

inad-logo

Membre adhérent de l’INAD, j’adhère à la charte ci dessous :

Exercice des Arts Divinatoires

Tout praticien s’engage à exercer son activité avec sincérité, loyauté et objectivité. Tout praticien désirant exercer un art divinatoire à des fins professionnelles doit au préalable et en fonction de son statut satisfaire à toutes les formalités légales et réglementaires d’accès aux professions industrielles et commerciales et à effectuer les déclarations imposées par la loi ou les règlements auprès des organismes sociaux et fiscaux compétents.

Tout praticien des arts divinatoires s’engage à faire un travail et des études individuelles personnalisées. A défaut lorsque le travail ou une partie du travail n’est pas personnel (dans le cas, par exemple, du recours à un logiciel), le praticien s’engage à en informer ses clients.

Obligation de moyens

Le praticien des arts divinatoires n’est tenu qu’à une obligation de moyens (utilisation de ses connaissances, de son savoir, de son don…)

Dans le domaine des arts divinatoires, cette obligation de moyens interdit au praticien de faire état de certitudes, de garantir la réalisation certaine d’évènements ou la justesse de ses prédictions.

Dans le domaine des pratiques occultes, cette obligation de moyens interdit au praticien de promettre ou garantir un résultat. Le consultant a droit au remboursement des sommes éventuellement versées à défaut de réalisation du résultat garanti ou promis.

Travaux Occultes

Le praticien s’engage à n’effectuer aucun travail occulte (désenvoûtement, sorcellerie, magie noire). Toute prestation autre qu’une activité de consultation, fournie à un client par un praticien, doit faire l’objet d’un contrat écrit, signé par les deux parties et mentionnant la nature de la prestation et son prix.

Respect de la vie privée et secret professionnel

Tout praticien des arts divinatoires est tenu au secret professionnel.
La consultation est un acte strictement confidentiel. Les informations à caractère personnel concernant les consultants ne seront divulguées à des tiers, y compris un autre professionnel, sous aucun prétexte, de manière directe ou indirecte.
Le praticien s’interdit de menacer le consultant de les divulguer.
Le praticien s’interdit d’utiliser ces informations à d’autres fins que les activités de divination et de consultation.
Le praticien s’interdit d’enregistrer ou de filmer le consultant à son insu.
Le professionnel s’interdit de conserver ou d’archiver des documents ou objets personnels et privés appartenant à des consultants. Tout document ou objet de la sorte doit être remis dès la première demande à son propriétaire.
Tout consultant doit être informé de toute conservation ou enregistrement de données nominatives à caractère personnel le concernant, même s’il ne s’agit que de ses seuls nom et adresse. Le praticien s’interdit de solliciter, de conserver ou d’enregistrer des informations d’ordre racial, politique, syndical, philosophique, religieux.

Manoeuvres frauduleuses

Le praticien s’engage à respecter le libre-arbitre de ses consultants et s’interdit d’exercer une quelconque influence sur eux.
Il s’interdit d’abuser de la naïveté ou de la crédulité de personnes en situation de faiblesse ou de fragilité, de profiter ou d’exploiter la faiblesse, la solitude ou tourmente affective des personnes seules, des personnes âgées, malades, handicapées…
Il s’interdit de se livrer à des mises en scène ou à des manœuvres susceptibles d’induire le client en erreur.

Publicité et charlatanisme

Le professionnel doit contribuer à la lutte contre le charlatanisme ; toute publicité doit être loyale et véridique.

Obligation d’information et de renseignements

Le praticien s’engage à informer avec bienveillance ses consultants et à répondre en toute honnêteté à toute question que ceux-ci formuleraient. Cette obligation d’information doit être respectée y compris au téléphone, sans que le consultant ait à se déplacer ou à rencontrer le praticien pour les obtenir.

Le professionnel s’engage à informer chaque client :

* du champ d’application et des limites des arts divinatoires
* de la durée approximative de la consultation
* de ses honoraires, prix, tarifs.
* Les honoraires, prix, tarifs seront affichés dans son cabinet.

Honoraires et modes de paiement

Les honoraires des praticiens sont libres et dépendent de la compétence réelle et confirmée des intéressés. Ils doivent faire l’objet d’un affichage clair dans le cabinet ou d’un énoncé clair lors des consultations téléphoniques. Tout praticien s’interdit d’effectuer des prélèvements abusifs de cartes de crédits.

Mineurs

Tout praticien des arts divinatoires s’engage à ne pas recevoir un mineur en consultation, sauf autorisation écrite du titulaire de l’autorité parentale.

Rapport avec les autres professionnels

Tout praticien des arts divinatoires s’interdit de dénigrer un confrère ou de ternir son image pour mieux attirer son client.

Réclamations et règlement des différends

Toute réclamation ou contestation sera reçue avec une attention particulière par le praticien. En cas de litige avec un consultant et sans préjudice des procédures judiciaires, le praticien s’engage à déployer les efforts nécessaires pour trouver une solution amiable, le cas échéant avec l’assistance ou l’intervention d’une association de consommateurs ou de l’INAD qui, conformément à sa mission prévue dans ses statuts, s’engage à faire le nécessaire pour trouver, dans la discrétion, une solution satisfaisante entre les deux parties.